Faire un don

Faites un don !

Mobilisons-nous pour faire reconnaître les troubles DYS comme de véritables handicaps invisibles.
Nous avons besoin de votre aide !

Faire un don

Faire-un-don

Pourquoi nous faire un don ?

Bien qu’ils soient des véritables handicaps invisibles, les troubles DYS sont encore bien méconnus du grand public et méritent une meilleure reconnaissance. Faire un don à Dystinguons-nous, c’est nous donner les moyens pour permettre aux personnes DYS de s’épanouir et d’accéder sereinement aux savoirs, au monde professionnel et aux loisirs.

Les troubles DYS touchant 10% de la population française, vous avez peut-être quelqu’un dans votre entourage qui est atteint de dyslexie, dysphasie ou encore de TDAH. Grâce à vos dons et à votre soutien précieux, nous pouvons mener des actions plus impactantes dans notre quête de sensibilisation aux troubles DYS et de leur reconnaissance en tant qu’handicap.

Comment ça se passe, un don ?

Quand vous faites un don à Dystinguons-nous, vous devenez automatiquement adhérent à notre association ! Quelle chance ! En plus de recevoir votre kit de bienvenue, cela vous donne notamment un accès privilégié aux conférences et autres événements que l’association organise.
Comme nous sommes une association reconnue d’utilité publique, vous bénéficiez d’une réduction d’impôt sur le revenu égale à 66% du montant de votre don. Par exemple, si vous faites un don de 100€ à Dystinguons-nous, votre don ne vous coûte en réalité que 34€ ! Pour une donation de 50€, elle s’élèvera alors à 17€. Plutôt chouette, non ?

Ensemble, changeons les mentalités autour du handicap.

Faire un don

L’association Dystinguons-nous en quelques mots…

Créée en 2015 par des bénévoles de la Journée Nationale des DYS du Rhône, le but de Dystinguons-nous est de sensibiliser le grand public et professionnels aux troubles DYS, encore trop méconnus, ainsi que leurs problématiques.
Ce sont des troubles développementaux spécifiques d’origine neurologique ! Ils empêchent l’automatisation…

  • Du langage écrit. Ça s’appelle la dyslexie.
  • Du langage oral. Là, on parle de dysphasie.
  • De la coordination motrice. Il est question de dyspraxie.
  • Du raisonnement logico-mathématique. C’est la dyscalculie.
  • Le TDAH (trouble déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité) fait également partie des troubles DYS. Les personnes qui en sont atteintes font preuve d’une grande distractibilité, peuvent avoir des difficultés à diriger leur attention pendant un temps déterminé et à réguler leur impulsivité dans les échanges sociaux.

Ces différents handicaps s’accompagnent en général de troubles secondaires, comme la dysorthographie et/ou la dysgraphie.

Les troubles DYS perturbent l’apprentissage chez l’enfant et peuvent engendrer des difficultés sociales. Chez l’adulte, les conséquences sont sociales et professionnelles. Chacun peut agir pour soutenir les personnes DYS !

L’association repose sur 4 piliers fondamentaux : construire, participer, soutenir et valoriser.